Historique de la commune

Le village est mentionné pour la première fois en 1207, sous le nom de Rohrheimet, dans un acte de donation d’un certain Thiodoni au profit de l’abbaye de Wissembourg. Cet acte de donation comprenait une dizaine de biens fonciers, deux chariots, la nue-propriété et l’usufruit des prés ainsi que des bâtiments de Rohrheim et ses environs.

Au Moyen Age le village change plusieurs fois de maîtres. En 1342, les comtes d’Oettingen, landgraves de Basse Alsace qui administraient le Nordgau, vendent « Rohrwihr » de même qu’Offendorf et « Herlofesheim » aux seigneurs de Lichtenberg. Ils constituent avec Drusenheim et Oberhoffen un bailliage, dont Offendorf devient le chef-lieu.

Possession des comtes de Hanau-Lichtenberg jusqu’à la Révolution française, le village totalisait 25 familles en 1492. Il s’est développé sur les rives de la Moder après avoir été incendié lors de la guerre de Trente ans.

Ci-contre, nous découvrons un plan cadastral de la commune, datant de 1838 (révisé en1887). L’original est conservé à la Bibliothèque Nationale Universitaire de Strasbourg.

Rohrwiller a été gravement touché lors de la Première guerre mondiale et détruite au trois quarts par les bombardements au cours de la Seconde guerre mondiale. Néanmoins, guerres, inondations, maladies et incendies n’ont pas étouffé la vitalité d’une population laborieuse et endurante. Le nom de la commune vient de l’anthroponyme germanique « Rohr » (roseau) et du latin « villa » (ferme). Comme le roseau, le village plie mais ne rompt pas. Ses habitants vivaient principalement de l’agriculture, mais aussi, dès le début du 20e siècle de l’essor des usines de textile de Bischwiller, la proche cité manufacturière et chef-lieu de canton.

Aujourd’hui, Rohrwiller est une cité résidentielle avec des activités artisanales, commerciales et de services, et un tissu associatif dynamique

Evolution de la démographie

Rohrwiller est une commune du nord Bas-Rhin, appartenant au canton de Bischwiller et à la Communauté de communes de Bischwiller.

Située à 125 mètres d’altitude, elle couvre une superficie de 2,95 km2.

La population n’a cessé de croître, passant de 1040 habitants en 1968 à 1441 en 1990. Elle a connu une quasi-stagnation dans les années 1990, le recensement de 1998 indiquant 1448 habitants (soit une densité de 491 hab./km2).